Ajouter aux favoris

Installé au chevet de la cathédrale, dans l’ancien évêché, le Musée d’Angoulême s’articule autour de trois collections élaborées au fil de son histoire. Deux d’entre elles, d’importance internationale, la collection des arts d’Afrique et d’Océanie et la collection d’Archéologie, permettent d’évoquer respectivement la diversité des cultures de part le monde et les temps originels, des dinosaures à l’époque médiévale.

Collection « Archéologie »

En quatre grandes étapes chronologiques découvrez la richesse de la géologie de la Charente, l’environnement naturel et l’évolution des cultures préhistoriques, les pratiques matérielles et culturelles nées de la sédentarisation, ainsi que des témoignages de la vie aristocratique et religieuse du moyen-âge. L’archéologie est un des éléments identitaires les plus forts de la région. De l’homme de Néandertal à l’art roman en passant par le mégalithisme, elle permet d’individualiser la Charente dans ce qu’elle a d’unique et d’original.

Collection « ARTS extra-européens »

Le Musée d’Angoulême possède une des plus intéressantes collections françaises d’art africain et océanien par le nombre et la qualité des pièces conservées. L’essentiel de cette collection provient du legs en 1934 de sa collection par le Dr Jules Lhomme (1857-1934), médecin et notable de La Rochefoucauld.

Collection « Art Occidental »

En 1838, François Ringuet, artiste peintre né à Angoulême, fait don à la ville de dix toiles, fonds primitif des collections du Musée d’Angoulême. Ce don, mélange de remarquables compositions et de peintures d’un intérêt plus secondaire, est caractéristique de la disparité artistique des collections d’un amateur du début du XIXe siècle.

2 résultats

Fermer

2 résultats

Ajouter aux favoris

Tarz. Broder au Maroc, hier et aujourd’hui

18/06/202231/12/2022

18juin31déc

Ajouter aux favoris

Jean Vimenet, le passage Agérien (1952-1954)

18/10/202231/12/2022

18oct31déc